La table des rois à la cour de France au XVIIe siècle

Publié le par Interdisciplin'art

 

C'est à la cuisine du règne de Louis XIV que la gastronomie française doit sa renommée. Même si des prémices apparaissent dès le règne de son père, c'est sous le Roi-Soleil que la gastronomie française va connaître une ampleur certaine et se développer à un niveau international. Le premier livre de cuisine montrant la naissance de la gastronomie française est le Cuisinier françois (1651) écrit par Pierre François dit La Varenne

 

C'est sous son règne que la table va être codifiée avec notamment l'omniprésence de l'étiquette. En effet, le cérémonial à la cour est lourd et les repas ne font pas exception. Le déroulement des repas du souverain et de sa famille est marqué par une étiquette stricte : la récitation du Bénédicité et le lavement des mains précèdent le repas qui se termine, de façon symétrique si j'ose dire, par le lavement des mains et la récitation des grâces par l'aumônier.

 

L'étiquette régit le repas et la civilité, elle, régit le corps. C'est durant le Grand Siècle que commencent à être écrits les traités de civilité fondés sur La civilité puérile (1530) d'Erasme (vers 1467-1536). Ces livres indiquent ce que l'on doit faire et ne doit pas faire. Et la table, bien évidemment est incluse dans ces prescriptions et ces interdictions. La civilité parfaite doit correspondre à une parfaite maîtrise du corps. L'hygiène et la propreté sont de mise. C'est en conformité avec ces préceptes que l'on voit apparaître au XVIIe siècle une individualisation du couvert. Car, aussi étrange que cela puisse nous paraître aujourd'hui, ce n'est pas avant le milieu du XVIIIe siècle que les convives mangent de façon définitive avec leurs fourchettes (avant ils se servaient de leurs doigts) et c'est à partir du XVIIe siècle que l'on commence à différencier les couverts dont on se sert pour manger et les couverts pour le service !

 

Sur la table, on voit l'apparition du service "à la française" qui permet de répondre aux goûts des convives. Il repose sur le principe de la disposition sur la table des plats par services (généralement entre trois et cinq services par repas). Les plats sont, théoriquement, disposés de façon symétrique sur la table. Cette disposition se fonde sur un jeu de symétrie dans les mets ou dans les accessoires. Ce service "à la française" est théorisé dans les traités culinaires et on conserve des plans de table les illustrant.

 

Avant l'installation de Louis XIV au château de Versailles, des fêtes ont eu lieu dans les jardins qui accueillent des repas et collations où les accessoires rivalisent de richesse. De magnifiques buffets sont dressés et la décoration de la table donne lieu à une ostentation visant à magnifier le souverain.

 

Enfin, la gastronomie. Au XVIIe siècle les goûts évoluent. En raison de divers facteurs (économiques, commerciaux, etc.) ce que l'on mange change. Les fruits et légumes ont notamment droit de cité sur la table royale. Le dessert, tel qu'on l'entend de nos jours se crée à cette époque et la consommation de café, de thé et de chocolat apparaît. Bref, tout un nouvel univers gustatif...

 

Publié dans histoire

Commenter cet article

Céline 30/10/2012 12:42


La gastronomie et l'art de la table sont un domaine historique que je ne connais pas et il est toujours très intéressant d'avoir quelques informations! Ca donne envie de lire des ouvrages sur le
sujet. Merci.

Interdisciplin'art 05/12/2014 13:17

Bonjour,

En ce qui concerne les mets, il y a beaucoup de livres qui ont été publiés là-dessus. Personnellement, c'est un sujet que j'aborde dans mes ouvrages de façon générale (surtout Les Rois à table) mais le spécialiste est Jean-Louis Flandrin. Vous pouvez donc vous y référer pour y trouver tous les détails.

Cordialement

Fayyy 05/12/2014 09:13

Bonjour,
merci beaucoup pour votre texte.
Par contre je recherchais les mets que l'on pouvait justement voir apparaître sur la tablée, et je ne le voit apparaître nul part sauf erreur de ma part. j'aurai aimé trouvé les details de ce que l'on pouvait y trouver, et leurs ordre d'arrivés.
Cordialement.

Interdisciplin'art 30/10/2012 18:47



Bonsoir,


Merci pour ce commentaire. Je suis contente de savoir que les quelques informations que je partage donnent envie d'en savoir davantage !


Bonne soirée