Shakespeare, La Nuit des Rois, 1601

Publié le par Interdisciplin'art

 

4ème de couverture : The gentle melancholy and lyrical atmosphere of Twelfth Night have long made the play a favorite with Shakespearian audiences.

The plot revolves around mistaken identities and unrequited love, but is further enlivened by a comic su-plub of considerable accomplishment. In it, Sir Toby Blech and his companions outwit the pretentious Malvolio, who, despite suffering their most outrageous and insulting pratical jokes, emerges as an almost noble figure.

 

Tradition (personnelle) : La douce atmosphère mélancolique et lyrique de La Nuit des rois en a longtemps fait la pièce favorite auprès du public shakespearien.

L'intrigue est axée sur les erreurs identitaires et l'amour sans retour, mais possède au-delà une intrigue secondaire sur l'accomplissement considérable. Dans celui-ci, Sir Toby Belch et ses compagnons déjouent les manoeuvres du prétentieux Malvolio qui, bien que souffrant leurs plus outrageuses et insultantes farces, apparaît presque comme une figure noble.

 

 

La Nuit des Rois est une comédie écrite par William Shakespeare sous le titre de Twelfth Night ou What you will. La pièce s'ouvre sur une fête chez le duc d'Orsino en Illyrie. Mélancolique, Orsino se lamente car il est amoureux de la comtesse Olivia qui pleure la mort récente de son frère. Dans le même temps, un naufrage a lieu et sur le bateau se trouvent Viola et Sébastien, frère et soeur, qui échouent séparément sur l'île en croyant que son jumeau (sa jumelle) est mort(e). Viola se travestit en eunuque et se fait engager comme page au service du duc Orsino sous le nom de Césario. Sous ce nom, Viola/Césario va plaider l'amour d'Orsino auprès d'Olivia qui repousse les avances du duc. Cette même Olivia tombe amoureuse de Césario tandis que Viola, elle, tombe amoureuse d'Orsino. Après maintes péripéties, Sébastien réapparaît et épouse Olivia alors que sa soeur, qui peut enfin dévoiler son identité, finit par épouser le duc d'Illyrie. Parallèlement à cette intrigue principale, des personnages secondaires participent à l'histoire : Malvolio, serviteur amoureux d'Olivia, Maria et Feste, domestiques de la comtesse, l'oncle de celle-ci et ses amis qui jouent un tour à Malvolio.

 

Les deux histoires se superposent et marquent deux aspects de la pièce : l'amour sous toutes ses facettes et le déguisement, le tout lié à des questions d'identité. Amour-propre, amour mélancolique, homosexualité, amour sans retour touchent tous les personnages jusqu'au dénouement heureux. Par ailleurs, le travestissement participe aux quiproquos amoureux par le biais du déguisement : Viola qui devient Césario ou Feste qui devient Sir Topas. Si les personnages tels qu'Orsino, Olivia, Viola/Césario ou Sébastien sont du domaine de la comédie, d'autres personnages comme Maria, Feste, Sir Toby Belch ou Sir Andrew Aguecheek, eux sont du domaine de la farce. Les noms des personnages n'ont pas été choisis au hasard : ils renseignent sur la nature du personnage. Ainsi, Orsino veut dire ours, Malvolio, le mal aimé, belch, en anglais, signifie roter, etc.

 

Comme dans plusieurs comédies de Shakespeare, le déguisement et l'inversion des rôles sont présents. Dans cette optique, elle a été jouée pour les festivités du Carnaval. En effet, le Carnaval est marqué par le retournement du monde et des rôles : la femme devient homme, le vieillard devient enfant, la religieuse une prosituée, etc. Ce thème des rôles inversés est également présent dans l'art et cette pièce de Shakespeare pourrait presque être considérée comme une ekphrasis des peintures de Carnaval que l'on retrouve à peu près à la même époque, notamment chez Brughel l'Ancien.

 

 

 

 

Publié dans littérature

Commenter cet article