Max-Philippe Delavouët s'expose à la médiathèque de Miramas

Publié le par Interdisciplin'art

 

Depuis le 23 janvier jusqu'au 23 février, à la médiathèque de Miramas, a été organisée une exposition sur le poète provençal Max-Philippe Delavouët. Les traductions sont celles indiquées sur les panneaux de l'exposition.

 

Pour plus d'informations sur le poète Max-Philippe Delavouët, voir le site officiel : cliquer ici.

 

 

 

*****************

 

 

 

Ta man paro la roso ount toun cor vèn s’óufri

Péiro Escricho de la Roso

 

Ta main tend la rose où ton cœur vient s’offrir

Pierre écrite de la rose

 

 

*****************

 

 

Delavouët 1

 

 

Max-Philippe Delavouët est un poète provençal né à Marseille en 1920 et mort en 1990 à Grans.

 

*******************

 

 

 

Poète mais également éditeur de ses propres poèmes et de ceux de ses amis, Max-Philippe Delavouët a créé le caractère Touloubre.

 

Delavouët pupître

 

Delavouët détail pupître

 

Delavouët mots pupîtres

 

***************

 

Poète du Temps, poète de l’Amour, poète de la Dualité, Delavouët s’inspire de nombreux thèmes issus de l’imaginaire grec, provençal, biblique.


 

 

Evo, ma reiauta noun es mai que lou vènt

mais ges de vènt poudra l’escafa di memòri,

et moun amour pèr tu sara sèmpre vivènt

se ma bouco n’en dis li racino et l’istòri…

O Evo, ai tout l’èr d’un paca

mai rèi vendrai se vènes rèino pèr moun cant.

Pouème pèr Evo

 

Ève, ma royauté n’est pas plus que le vent

mais nul vent ne pourra l’effacer des mémoires

et mon amour pour toi sera sans cesse vivant

si ma bouche en dit les racines et l’histoire…

O Ève, j’ai tout l’air d’un paysan

mais roi je deviendrai si tu deviens reine par mon chant.

Poème pour Ève

 

Delavouët 2 

 

********************

 

 

Également artiste, Delavouët utilisait des techniques qui étaient variées : gravures sur bois ou sur lino, papiers découpés, tapisseries…

 

Dessin préparatoire

 

Dessin préparatoire


 

Bas relief

 

Bas-relief


 

Lino

 

 

Lino ayant servi à l’illustration du chapitre « Les poissons » du livre de René Jouveau, La Cuisine provençale de tradition populaire pour la réédition de poche 1990.

 

  *********************

 

Pour L’Homme et le cadre, Max-Philippe Delavouët a travaillé en collaboration avec Auguste Chabaud le peintre natif de Graveson

 

 

Livre Auguste Chabaud

 

 

 

 


Publié dans expositions

Commenter cet article