Le chancelier Séguier, le cardinal de Richelieu et le couteau...

Publié le par Interdisciplin'art

Le chancelier  [Séguier] est l’homme du monde qui mange le plus malproprement et qui a les mains les plus sales ; il faut une certaine capitolade, où il y entre toutes sortes de drogues, et en la faisant il se lave les mains tout à son aise dans la sauce ; il déchire la viande ; enfin cela fait mal au cœur, et quoiqu’il soit payé pour la table des maîtres des requêtes, il leur fait pourtant assez mauvaise chère. Il se curoit un jour les dents chez le cardinal avec un couteau ; le cardinal s’en aperçut et fit signe à Bois-Robert ; après il commande au maître-d’hôtel de faire épointer tous les couteaux. Bois-Robert, le plus doucement qu’il put, le dit au chancelier, qui acheta dès le jour même un cure-dent d’or. Le cardinal voyant le chancelier, qui à la première rencontre faisoit parade de son cure-dent, dit à Bois-Robert : « Je gage que vous l’avez dit à M. le chancelier ? – Oui, monseigneur – L’impudent poète que vous êtes ! »

 

Tallement des Réaux, Historiettes.

Publié dans textes anciens

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article